dimanche 10 mars 2013

Le dumping social


Carterpillar – Ford Genk – VW  -  Renauld  - Arcelor Mittal  et autres multinationales installées dans notre pays, sans oublier les sous-traitants.....
 
Le dumping social
 
Le "dumping social" est la pratique de certains pays et d'entreprises qui ont une législation et une réglementation du travail beaucoup moins contraignantes que les autres pays, elle consiste à employer des travailleurs étrangers à un salaire bien inférieur au salaire habituel, avec des conditions de travail moins contraignantes.
 
Déjà en 2000, l'Assemblée Nationale française l'avait ainsi défini «  toute pratique consistant, pour un état ou une entreprise, à violer, à contourner ou à dégrader, de façon plus ou moins délibérée, le droit social en vigueur, qu'il soit national, communautaire ou international, afin d'en tirer un avantage économique, notamment en terme de compétitivité !  Où en sommes nous-aujourd'hui ?   Dans une impasse à sens unique.
 
Le 23 janvier 2013, des milliers de travailleurs européens du bâtiment, des transports et de l'agroalimentaire ont dénoncé l'exploitation et le dumping social  de la main d’œuvre travaillant dans les autres états de l'Union Européenne. Chaque jour partout en Europe, des milliers de travailleurs détachés sont exploités comme main-d’œuvre bon marché.
 
Un fort taux de chômage, des conditions de vie difficiles font des pays de l'Est et du Sud-Est européens des lieux faciles de recrutement de travailleurs destinés à travailler dans d'autres pays où ils deviennent des esclaves modernes, tandis qu'en Belgique les charges salariales sont les plus importantes de l'Europe ?  C'est notre gouvernement qui doit modifier les prélèvements sur les salaires.   Un ouvrier belge travaille à raison de 50 % afin de payer les charges de l’état.  Aux yeux de la Nouvelle Wallonie alternative, c'est un scandale.
 
Délocalisation
 
Les délocalisations désignent le transfert d'activités  –  donc d'emplois et de capitaux d'une entreprise à l’égard de l'un de ses concurrents, comme le dénigrement, le parasitisme commercial, la désorganisation par débauchage, la publicité comparative non conforme aux normes européennes.  Il est cependant difficile de qualifier cette pratique sans un domaine de liberté de commerce et d'industrie mais porter préjudice à une entreprise par des moyens contraires au monde des affaires est sanctionné ?...  Carterpillar ne va pas déposer son bilan comme ses sous-traitants ?  Il faut payer les administrateurs, Carterpillar est coté en bourse.... 1400 emplois supprimés sont pour eux une stratégie mondiale.
 
Compétitivité
 
La compétitivité est la capacité d'un pays, d'une entreprise à faire face à la concurrence étrangère tant sur le marché extérieur que sur son propre marché et d'être capable d'améliorer le niveau et les conditions de vie et d'assurer un emploi à tous.   On distingue la compétitivité prix, c'est-à-dire la faculté d'une entreprise de proposer les prix et les coûts les plus bas et la compétitivité hors-prix, qui est la capacité de vendre des biens et services pour d'autres motifs que leur prix, par l'innovation et la qualité de la production.   La Belgique est au top  de cette qualité de main d’œuvre mais Carterpillar distribue 14 % de ses bénéfices dans les fonds de pensions non européens.
 
Je viens de regarder l'émission controverse !  Qu'avons-nous comme gouvernement ?  Des incompétents : PS CDH et ECOLO doivent être remis au rencard.

La NWA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire