vendredi 4 janvier 2013

L’ANNEE 2013

 Mes amis, mes chers concitoyens, mesdames, mesdemoiselles, messieurs,

En ces premiers jours de janvier, s'ouvre les perspectives de cette année charnière vers l'aube des élections fédérales, législatives, régionales et européennes de juin 2014.

Dès lors, aujourd'hui commence le combat de notre parti.  Fourbissons nos armes et osons enfin, diffuser le fruit de notre travail émérite.
Le fameux cordon sanitaire déployé contre le nationalisme, fait aujourd'hui trembler les élus, nombre de politologue divulgue enfin la véritable identité de la politique, la séquestration secrète des médias à l'égard des partis nationaux, a fait le succès de la N-VA.  Certes la Flandre se rebiffe, et les médias ne peuvent plus taire l'existence d'une autre forme de politique.

Qui sommes nous ?

D'après certains esprits éclairés, nous sommes des comiques.

D'après les politiques autos  proclamés démocratiques, nous sommes des égarés du cigare, nos propos sont vides et nous ne savons rien faire d'autre, que de stigmatiser la populace...

D'après les experts politologues, nous sommes le reflet d'une poussée nationaliste, sur l'autel de l'immigration.

D'après certains extrémistes de gauche, nous sommes des racistes, et des nazis.

D'après les médias, notre discours tient en quelques lignes seulement, nous n'étions pas tous présents lors de la distribution des cerveaux à notre naissance.

Que de beaux éloges! Si si, cela se nomme la liberté d'expression...

Notre réponse et simple.

 Nous sommes un parti de droite, soucieux du bien vivre de nos concitoyens.  Nous ne stigmatisons pas notre propos sur l'immigré de quel qu'origine qu'il fut, ici sous notre drapeau national, nous accueillons le véritable immigré, celui qui; voulant découvrir la valorisation du fruit de son travail, la formation de ses enfants, l'accès aux soins de santé, aux divers avantages d'une vie européenne, belge de surcroît  dans la plus totale liberté de gestes et de paroles; respecte scrupuleusement les us de nos contrées, sans vouloir imposer les préceptes moyenâgeux d'une religion vouée à la violence et l'esclavage féminin; il est le bienvenu.

Vous le peuple, celui qui tous les jours s'interroge sur le vivre du lendemain! Que pouvons-nous faire pour vous aider?

 Nous ne nous perdrons pas en paroles inutiles ni en promesses jamais tenues. Votre futur est votre DEMAIN.

1, Nous désirons imposer une loi sur l'immigration, celle qui nous apporte une plus-valu, et plus celle qui profite largement de notre système social. La Belgique n'a pas les moyens de sauver l'ensemble des malheurs du monde.

2, Nous désirons imposer une loi sur la vente de nos richesses industrielles, imposant le maintien de l'outil sur une durée minimale de 30 années, avec le remboursement intégral des avantages perçus et la nationalisation pure et simple de l'outil.

3, Nous désirons imposer une loi sur l'interdiction formelle des postes et mandats multiples des élus, fédéraux, provinciaux, régionaux, communaux, chez nous «UN HOMME = UN TRAVAIL»
4, Nous désirons imposer une loi sur le respect de nos institutions administratives, et surtout judiciaires.
5, Nous désirons imposer une loi sur l'indemnisation complète des victimes.
6, Nous désirons imposer une loi sur l'application stricte des peines prononcées par les tribunaux, et l'application de cette peine dans le pays d'origine (solution à la surpopulation carcérale). Une peine de 30 années est une peine de 30 années, pas de ristournes. Une amende de stationnement est payée intégralement, dès lors la logique impose le respect des décisions judiciaires.
7, Nous désirons imposer une loi sur l'envolée des prix, une régulation des postes, tant énergétiques que des biens de consommation courante.
8, Nous désirons imposer une loi sur l'imposition de tous les revenus, ceux du travail, de la finance, de la plus-valu boursière, de la location à des tiers, de l'industrie, du commerce, dans le respect total de lois. La différence de taxation d'un simple travailleur contre la taxation des multinationales est très spécial...
9, Nous désirons imposer une loi sur les sociétés, si elle travaille en Belgique, seules les lois du peuple belge sont d'application, pas de siège social inscrit dans des pays autres.  Les exemples sont légions, les maçons polonais, les chauffeurs de l'est, les sociétés belges installées administrativement ailleurs comme INBEV & Cie. D'où une valorisation de la main d'œuvre locale et perception identique des taxes.
10, Nous désirons imposer une loi sur les sociétés financières et les banques.  Leurs erreurs sont leurs erreurs, nous ne sommes pas les responsables et les payeurs de leurs erreurs.
11, Nous désirons imposer une loi sur la simplification réelle des gouvernements, suppression du fédéral et du provincial, la Belgique compte seulement trois entités : néerlandophone, francophone, germanophone. En ce qui concerne la capitale Bruxelles, la gestion ne relève nullement d'un besoin de ministres aussi important. Une coalition bipartite formée par les deux principales entités suffit à sa gestion.
12, Nous désirons imposer une loi sur l'interdiction formelle des partis à caractère religieux et xénophobes.

Voilà douze points importants, qui ne seront qu'une base de travail pour tous.  Nous ne sommes pour l'instant que de simples citoyens au service d'autres citoyens.  Nous formons l'espoir de vous accueillir au sein de notre groupe de travail.  Chez nous pas de parti pris mais des hommes et des femmes qui préparent un avenir serein.


Avant de terminer cet exposé, nous vous invitons à consulter notre site «www.lanwa.be» Vous y découvrirez les propos de notre devenir, nous ne sommes pas des racistes comme l'indique trop souvent d'intolérables connaisseurs, nous sommes soucieux de notre avenir, celui de nos enfants et petits enfants.

La NWA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire