jeudi 17 janvier 2013

Communiqué NWA



Depuis peu, la présence de militaires très particuliers au sein de l'armée belge fut divulguée par le ministre de la défense, Monsieur De CREM. Il s'agit d'adhérents aux convictions salafistes. Les salafistes représentent un véritable danger pour notre démocratie.
Après l'annonce de la présence d'une dizaine de militaires aux convictions islamistes radicales au sein du service de renseignement militaire, Monsieur De CREM a déclaré à la commission de la défense "tout salafisme au sein de la Défense ne sera toléré et conduira irrévocablement au licenciement".
Dès lors, il est de notre droit de considérer cette déclaration comme un engagement.
Il est aberrant de constater par le biais d'un rapport interne ce qui suit :
- Les moyens juridiques actuels sont insuffisants afin d'appliquer ces licenciements.
- Tant qu'il s'agit de groupuscules ou d'organisations non interdits par la loi, lesdits
militaires peuvent donc demeurer au sein de l'armée belge.
- Un membre de Sharia4Belgium peut dans ces conditions demeurer ou intégrer
l'armée belge et notamment son service de renseignement.
N'y a-t-il pas qu'en Belgique que ce genre d'événement puisse se réaliser ?
En attendant les moyens juridiques insuffisants, n'y a-t-il pas moyen d'affecter ces islamistes radicaux à des postes moins stratégiques ? ? ?
Un athée, un judéo-chrétien ... ne reçoivent pas d'avis favorable par les psychologues recruteurs cependant, ces derniers délivrent un avis positif à ces serpents vénimeux.
Il est plus qu'incompréhensible de constater que des militaires belges ont été envoyés au Mali afin d'aller combattre les salafistes alors qu'au sein de la sécurité intérieure et extérieure de l'Etat, ceux-ci y sont en poste.
En conséquence, une question cruciale se pose : comment nos ministres arrivent-ils à dormir ?
La NWA demande avec déférence l'assimilation du salafisme à une organisation terroriste et l'interdiction sur le sol belge de toutes organisations, groupuscules pouvant nuire à la sécurité de l'Etat.
La NWA sollicite le renvoi immédiat des salafistes
- de l'armée belge
- des services de police
- des services de renseignement belge.
La NWA demande avec déférence que dans les critères de sélection de futurs militaires, le "patriotisme" soit de nouveau d'actualité
Pierre-Paul MENNICKEN
Délégué Général NWA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire