samedi 5 mai 2012

Notre héritage


Héritage… judéo-chrétien, culture celte (et autres cultures saxonnes) et latine, c’est pourtant simple, mais tous les politiciens nient cette réalité historique surtout a gauche (jusqu’à refuser les racines chrétiennes de l’Europe alors que les monarchies étaient déjà (presque) toute chrétiennes au moment du schisme d’Orient soit en 1054 (?))… Plus de mille ans de culture chrétienne, ça n’est pas neutre… La laïcité européenne, qu’elle le veuille ou non, est imprégnée de l’héritage chrétien. Alors forcément, le communautarisme, le relativisme culturel passent mal. C’est comme la Turquie, elle est proche géographiquement, mais culturellement ça a toujours été l’Asie mineure et non l’Europe, la véritable interface étant la Grèce et (feu) l’empire byzantin pas la Turquie.
Je n’ai rien contre les pays hors Europe, mais je fais partie de ceux qui se refusent à galvauder notre héritage culturel, historique et philosophique et dire “tout se vaut”.
Non la culture historique locale prime sur toute autre culture. En Asie, nous devons respecter la culture asiatique,  en Europe, les arrivants doivent respecter la culture européenne.
Nous pouvons parler de culture européenne, de Londres à Rome, de Paris à Moscou, toutes les monarchies étaient culturellement liées ( l’architecture, la musique) et même souvent par le sang.
Ces critères sont très loin de concerner la couleur de peau ou une question de “race”. Certains trouveront dans mes propos un racisme latent et pourtant inexistant.
 Je ne parle que de culture, de patriotisme, de frontières culturelles qui n’ont rien de relatives, même en restant ouvert et tolérant.
 Les religions ont des traits culturels, ce qui explique les questions impertinentes pour le politiquement correct que certains posent : l’islam est-il compatible avec la culture européenne ?
Oui s’il rejette la Charia, non sinon.
La xénophobie et le racisme concernant respectivement l’étranger et l’idée de race, critiquer l’islam ne relève ni de l’un, ni de l’autre. Il est choquant de voir des pubs qui se moquent de la religion catholique sans que personne s’en offusque et que la même chose soit impossible avec l’islam, même en Europe. C’est aussi une partie du problème. Tant que l’islam refuse le blasphème en Europe, il n’y a pas sa place, après tout, le blasphème est bien toléré pour le christianisme, non ?

Philippe Duquenne




Président de la Nouvelle Wallonie Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire